Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES POEMES D'OLIVIA

  • Imprimer

    ALDO

    Aldo

    9 point 0

    Quatre-vingt dix ans,

    Et toutes ses fausses dents !

     

    Mon beau-papa,

    Pas chocolat,

    Mais orange amère,

    Comme son caractère.

     

    Dix ans de solitude,

    ça lui pèse, c'est rude,

    Il n'a pas oublié,

    Jeanine, sa bien-aimée.

     

    Je ne lui lirai pas mon poème,

    Je ne lui dirai pas que je l'aime,

    Trop de pudeur,

    Il est dans mon coeur.

     

    Aldo le taquin,

    Encore très malin,

    Il n'entend plus mais voit tout,

    Quand je m'énerve, il jubile comme un fou !

     

    Il a eu une vie bien remplie,

    Elle est loin son Italie,

    Il aime les pâtes, fait le pistou,

    Mais les fruits rouges, pas du tout.

     

    90 ans, quel bel âge,

    Il a un peu oublié d'être sage,

    Mais je ne lui en veux pas,

    Je l'aime quand même, mon beau-papa.

     

    12/08/2016

  • Imprimer

    BEAUX SOURIRES

    Nous sommes arrivés,

    Sur la pointe des pieds,

    Dans ce cabinet haut en couleurs,

    Où les enfants n'avaient pas peur.

     

    Point de cris, ni de sang,

    Oubliées les blouses en blanc,

    Du vert, du mauve, du bleu,

    Pour rendre les gens heureux.

     

    Que d'attentions, de soins apportés,

    Pour redonner un sourire parfait,

    A ces bouches juvéniles,

    Qui ont su rester dociles.

     

    Pour Lilian, la tâche fut corsée,

    Les quenottes rebelles, plus une cachée,

    Mais quel beau résultat,

    Sous la houlette de Madame Zana !

     

    Et il ne faut pas oublier,

    Ses assistantes "pro" et concentrées,

    Qui arrivent, au détour d'un sourire,

    A vous faire oublier le pire.

     

    Et quand arrive la fin,

    On se quitte un peu chagrin,

    Mais heureux d'un devoir accompli,

    Alors, nous vous disons : MERCI !

     

    02/2016

    A toute la fabuleuse équipe du Cabinet d'orthodontie ZANA de Nice

    Madame et Monsieur Zana, Anne-Sophie, Séverine et Anna qui ont rendu à mon fils le plus beau des sourires.

     

     

     

     

  • Imprimer

    AU-REVOIR

    Il est sorti de ma vie,

    Avec ses pulls et ses ch'veux gris,

    Même pas su me dire au-revoir,

    Triste fin d'une longue histoire.

     

    Je partais vers l'inconnu,

    Quelques-uns m'ont soutenus,

    Je me suis dit qu'il était temps,

    Franchir le pas, pas évident.

     

    J'ai embrassé mes copines,

    Sur le pas de la cuisine,

    J'ai emporté de jolis mots,

    Et tout un tas de photos.

     

    De joyeux souvenirs,

    Qui me font encore sourire,

    Vingt années de partage,

    J'en ai vu des visages !

     

    Me voilà seule à bord,

    Libre dans mon corps,

    La tête au repos,

    Je repars à zéro.

     

    J'ai fermé mon livre,

    Je me sens presque ivre,

    Je prends un nouveau chemin,

    Qui me mène à demain.

     

    Je trace ma route,

    Pour chasser mes doutes,

    Et vais ouvrir mon coeur,

    Pour ne plus avoir peur.

     

     

    9.10.2015

     

  • Imprimer

    L'AMI

    C'était notre ami,

    Avec un grand coeur,

    Près de lui on a rit,

    Et goûté au bonheur,

     

    D'être ensemble le temps d'un été,

    Près des massifs jurassiens,

    On arrivait, les vacanciers,

    Il faisait doux, on était bien !

     

    Dans la maison, je l'entendais,

    Parfois jouer quelques notes,

    Il venait boire le café,

    A toute heure, c'était notre hôte.

     

    Amateur de poésie,

    Et malicieux dans l'âme,

    C'est dans le Doubs qu'il a grandit,

    Et qu'il rencontra une femme,

     

    Qui devint sa douce, sa mie,

    Elle lui donna de beaux garçons,

    Et la famille s'agrandit,

    Au fil du temps et des moissons.

     

    Je pense à lui aujourd'hui,

    L'automne est là, il fait plus frais,

    Restent les photos de notre ami,

    Dans notre coeur, on l'a gardé.

     

     

    1.10.2015

    A Monique, pour l'anniversaire de Jean-marie

  • Imprimer

    COUVRE-CHEF

    Il protège et rassure

    Quand le soleil cogne dur,

     

    Il peut être de travers,

    Quand je suis en colère,

     

    Il rend les gens plus beaux,

    Avec des plumes d'oiseaux,

     

    Et je deviens sage,

    Quand il couvre mon visage.

     

    En paille tressée,

    Quand je ne suis pas pressée,

     

    Il se met en noir,

    Quand je sors le soir,

     

    Et revient tout blanc,

    Au retour du printemps.

     

    C'est mon chapeau,

    Ma touche perso,

     

    Je lui suis fidèle,

    Il me rend si belle.

     

     

    09/2015

    Pour l'expo de la Môme Pinceaux, thème "Chapeaux"

     

     

  • Imprimer

    CHAPEAU !

    Il met son chapeau,

    Qu'il pleuve ou qu'il fasse beau,

    De paille ou de tissu,

    Chapeau mou, chapeau pointu.

     

    ça lui donne un air distingué,

    Un air de dimanche ensoleillé,

    Dans les rues de son village,

    Il connaît tous les visages.

     

    Jamais avare de bons conseils,

    A l'apéro, sous le soleil,

    Il tient la pige à ses potes,

    Et reste droit dans ses bottes.

     

    Sous son chapeau j'ai découvert,

    Un coeur sensible, un peu amer,

    Chargé d'histoires pas toujours gaies,

    Qui ont marquées ses jeunes années.

     

    Fidèle avec ses amis,

    Philosophe dans les aléas de la vie,

    Il peut surprendre à tout moment,

    Avec son âme de grand enfant.

     

    Monsieur David, je te dis Tu,

    Chez nous, tu es le bienvenu,

    Avec ou sans chapeau,

    C'est toi le roi du sombrero !

     

    5.08.2014 - A David les bons tuyaux

  • Imprimer

    LA COLO

    Perchée tout là-haut,

    Se trouve la colo,

    Un grand pré coloré,

    Des tentes alignées,

     

    Des monos souriants,

    Aux âmes de grands enfants,

    Qui réunissent les copains,

    Et apprennent à tendre la main.

     

    Ici, on vit le quotidien ensemble,

    Parfois un grand console un plus petit qui tremble,

    On saute dans les rivières, en riant aux éclats,

    Le temps des vacances est bien là !

     

    Dame nature offre ses trésors,

    Du bon air, dans un joli décor,

    Les cimes protègent des arbres majestueux,

    Le temps s'est arrêté : vive les jours heureux.

     

    Vous tous les enfants,

    Profitez de ces doux instants,

    Qui resteront de beaux souvenirs,

    Et bien plus tard, vous pourrez en rire.

     

    A La Clef des Champs - La Tour sur Tinée

    16.07.14

  • Imprimer

    LE GARAGE DE MON PERE

    Comment décrire ce lieu,

    Insolite, poussiéreux,

    Encombré, mystérieux,

    Qui surprendrait bien des curieux !

     

    Cet endroit, c'est son univers,

    On y trouve du bois, du fer,

    Des boîtes vides, des équerres,

    Des téléphones d'avant-guerre.

     

    Un mesclun d'accessoires,

    Sur les étagères, c'est la foire,

    Il y a des livres dans les armoires,

    Qui m'ont conté de belles histoires.

     

    Seul mon père connaît la place de chaque objet,

    Et tel un magicien, il sait trouver,

    En un temps record ce que tu convoitais,

    Et que désespérément...tu cherchais !

     

    Dans le garage de mon père,

    Des souvenirs j'ai découvert,

    Le transistor de mon grand-père,

    Et même un chat aux yeux gris-vert.

     

     

    10/2015

     

     

     

     

  • Imprimer

    (INSU) PORTABLE

    Tous accrocs,

    Des séniors aux ados,

    Presque vital,

    De capter le signal,

     

    Du wi-fi à volonté,

    Dans son salon, au café,

    On nous sert la 4G,

    A longueur de journée,

     

    Comme des zombis en fuite,

    Guidés par satellite,

    Collés à nos écrans,

    On guette l'appel entrant,

     

    Que sommes-nous devenus,

    Addicts aux mains nues,

    Suspendus à nos claviers,

    Qui vibrent sans pitié,

     

    Stop ! faisons une pause,

    Avant que nos cerveaux n'explosent,

    Parlons-nous sans écrans,

    Un peu plus souvent....

     

    4.02.14

     

     

  • Imprimer

    DERNIERE DANSE

    Une dernière danse,

    Sans les souffrances,

    Une délivrance,

    Puis ton absence,

     

    Parti trop tôt,

    Au fil des maux,

    La douleur faisait écho,

    Dans tes nuits de chaos,

     

    Restent les souvenirs,

    Tes grimaces et tes rires,

    Tes blagues et tes soupirs,

    Ton chat qui s'étire,

     

    Au revoir mon ami,

    Tu n'auras pas vieilli,

    Dans nos coeurs meurtris,

    On se souvient et on sourit...

     

    A Jean-Marie

    13.01.2014