Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES POEMES D'OLIVIA - Page 2

  • Imprimer

    (INSU) PORTABLE

    Tous accrocs,

    Des séniors aux ados,

    Presque vital,

    De capter le signal,

     

    Du wi-fi à volonté,

    Dans son salon, au café,

    On nous sert la 4G,

    A longueur de journée,

     

    Comme des zombis en fuite,

    Guidés par satellite,

    Collés à nos écrans,

    On guette l'appel entrant,

     

    Que sommes-nous devenus,

    Addicts aux mains nues,

    Suspendus à nos claviers,

    Qui vibrent sans pitié,

     

    Stop ! faisons une pause,

    Avant que nos cerveaux n'explosent,

    Parlons-nous sans écrans,

    Un peu plus souvent....

     

    4.02.14

     

     

  • Imprimer

    DERNIERE DANSE

    Une dernière danse,

    Sans les souffrances,

    Une délivrance,

    Puis ton absence,

     

    Parti trop tôt,

    Au fil des maux,

    La douleur faisait écho,

    Dans tes nuits de chaos,

     

    Restent les souvenirs,

    Tes grimaces et tes rires,

    Tes blagues et tes soupirs,

    Ton chat qui s'étire,

     

    Au revoir mon ami,

    Tu n'auras pas vieilli,

    Dans nos coeurs meurtris,

    On se souvient et on sourit...

     

    A Jean-Marie

    13.01.2014

     

     

  • Imprimer

    BONNE ANNEE

    Chaque début d'année,

    Vient le temps des souhaits,

    On reçoit de jolis mots,

    Des cartes, des photos,

     

    On espère le meilleur,

    On attend du bonheur,

    On écrit aux amis,

    A l'an neuf, tout sourit !

     

    Et puis viendront les nouvelles,

    Maussades ou belles,

    Le temps ne s'arrêtera pas,

    Ni les joies, ni les tracas,

     

    C'est ainsi que la vie coule,

    Que le temps file comme la houle,

    Incessants remous tourbillonnants,

    Ainsi défilent la vie et le temps,

     

    Ami, cueille ton bonheur au quotidien,

    C'est l'enfant qui sourit, un geste de la main,

    Un levé de soleil un matin d'hiver,

    La montagne blanchie, couverte de lumières,

     

    Bonne année, bonne santé,

    Que l'an nouveau vienne nous apporter,

    Son lot de joies et d'espoir,

    Chantons, dansons jusqu'au soir !

     

    6.01.2014

  • Imprimer

    LOIN

    Je voudrais l'appeler,

    Entendre sa voix,

    Juste pour me rassurer,

    Savoir qu'il est encore là,

     

    Mon petit devenu grand,

    Me file entre les doigts,

    Adieu baisers d'antan,

    Dur de s'y faire parfois,

     

    Invisible je me sens,

    Tout à coup en option,

    Presque plus une maman,

    Etrange sensation,

     

    Mais il faut pourtant,

    Encore plus l'épauler,

    Guider ses pas naissants,

    Vers la maturité,

     

    Mon amour, mon petit,

    Je veille toujours sur toi,

    Je ne veux que ton bien, dis,

    Viens encore dans mes bras.

     

     

    26.07.2013

    A Lilou

     

  • Imprimer

    LES GRAND-MERES

    Les grand-mères sont belles,

    Avec leurs cheveux blancs,

    Elles sont toujours fidèles,

    A leurs parfums d'antan,

     

    Elles restent bienveillantes,

    Auprès de leurs petits,

    L'âme toujours vaillante,

    Elle pansent les bleus de la vie,

     

    Elles ont les mains tâchées,

    Mais le coeur si grand,

    Qu'on a presque oublié,

    Qu'elles ont eu des enfants,

     

    Elles ont été femmes, mères,

    Amantes puis mamies,

    Elles peuvent être fières,

    D'avoir donné la vie,

     

    Angèle et Anna,

    Mes amours de grand-mère,

    M'ont donné autrefois,

    Tout l'amour de la terre.

     

     

    26.07.2013

     

     

  • Imprimer

    NATH

    Tu as posé les armes,

    Versé trop de larmes,

    Tu t'en es allé,

    Pour tout oublier,

     

    Restés sur le quai,

    On s'est tous rassemblés,

    Nos yeux se sont brouillés,

    Puis on s'est rappelé,

     

    Les fous rires d'avant,

    Tes blagues de grand enfant,

    Nos longues soirées d'été,

    Au pays du comté,

     

    Chacun gardera,

    Un petit bout de toi,

    Un parfum, un sourire,

    Toi qui aimais tant rire,

     

    Puisses-tu être tranquille,

    La vie sans toi, pas facile,

    Tu seras toujours dans nos coeurs,

    Pourvu que le temps efface la douleur.

     

     

    A Nathalie, partie trop  tôt et trop vite

    18.07.2013

  • Imprimer

    LE RAYON DE SOLEIL

    Deux rayons de soleil,

    Et voilà qu'on s'émerveille,

    Vite, sortons serviettes et maillots,

    Aujoud'hui, il fait grand beau.


    Sur les galets de la Riviera,

    Les touristes sèchent à plat,

    Les hommes d'affaires trempent leurs pieds,

    Deux mamies dorment sous un palmier.


    Les gens du Sud n'aiment pas l'eau,

    Sauf à l'heure de l'apéro,

    Pour arroser les verres teintés,

    De saveurs anisées.


    On a chassé les derniers nuages,

    Alignés comme des enfants sages,

    Et déjà sur le bord de mer,

    Tels des statues de pierres,


    Les corps dénudés,

    Maigres ou sculptés,

    Se brunissent avec envie,

    Sous le soleil du Midi.



    31.05.2013

  • Imprimer

    DAVID

    On s'est connu sur des chronos,

    Toi casqué, dans ta belle auto,

    Et moi le nez sur l'oreiller,

    Il n'fallait pas me réveiller !


    Un garçon tout en sourire,

    Qui aime le partage et les rires,

    Tu n'étais pas le plus bavard,

    Mais tu n'racontais pas d'histoires.


    David le volontaire,

    Parfois solitaire,

    Tu aime les défis,

    Ta famille et les amis,


    Sincère et fidèle,

    Juste un peu rebelle,

    Tu assumes tes choix,

    Tu gardes la foi,


    Tu suis ton chemin,

    tu sais tendre la main,

    La tête dans les étoiles mais les pieds bien sur terre,

    Tu n'as qu'une parole et tu en es fier.


    Ce soir, tes amis sont réunis,

    Pour t'aider à souffler tes quarante bougies,

    Nous sommes ici, tout près de toi,

    Alors festoyons dans la joie !



    16.03.2013

    Pour David F.

  • Imprimer

    L'ADO

    L'âge où on se trouve moche,

    L'âge des mains dans les poches,

    L'âge des premiers émois,

    Où l'on s'égare parfois.


    L'âge où le miroir fait peur,

    L'âge des sautes d'humeur,

    L'âge des premiers baisers,

    Et de la spontanéité.


    L'âge de l'insouciance,

    L'âge où l'on fait confiance,

    L'âge des fanfaronades,

    Et de la rigolade.


    Tu es l'adolescent,

    Le rebelle naissant,

    Tu quittes l'enfance et mues ta voix,

    Finis doudous et jouets de bois.


    Tu vas souvent tomber,

    Et apprendre à te relever,

    Tu chercheras ton chemin,

    Et si quelqu'un te tend la main,


    Ecoute bien tous ses conseils,

    Mets ta fierté en veille,

    Fais confiance en la vie,

    Et travaille dur, mon petit !



    29.03.2013

    A mon fils


  • Imprimer

    PLUIE DE PAQUES

    Il pleut, je n'y peux rien,

    Il pleut, temps de chien,

    Il pleut, les escargots sortent,

    Il pleut, le chat gratte à la porte.

     

    Il pleut, ça m'exaspère,

    Il pleut, je désespère,

    Il pleut, la terre se nourrit,

    Il pleut, la rivière sort de son lit,

     

    Il pleut, on ne peut rien changer,

    Dimanche, les cloches vont passer,

    Et devant mon écran plat,

    Je mangerai mes chocolats !

     

     

    28.03.2013

    Pâques sous la pluie