Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PETITS MESSAGES

  • Imprimer

    BEAUX SOURIRES

    Nous sommes arrivés,

    Sur la pointe des pieds,

    Dans ce cabinet haut en couleurs,

    Où les enfants n'avaient pas peur.

     

    Point de cris, ni de sang,

    Oubliées les blouses en blanc,

    Du vert, du mauve, du bleu,

    Pour rendre les gens heureux.

     

    Que d'attentions, de soins apportés,

    Pour redonner un sourire parfait,

    A ces bouches juvéniles,

    Qui ont su rester dociles.

     

    Pour Lilian, la tâche fut corsée,

    Les quenottes rebelles, plus une cachée,

    Mais quel beau résultat,

    Sous la houlette de Madame Zana !

     

    Et il ne faut pas oublier,

    Ses assistantes "pro" et concentrées,

    Qui arrivent, au détour d'un sourire,

    A vous faire oublier le pire.

     

    Et quand arrive la fin,

    On se quitte un peu chagrin,

    Mais heureux d'un devoir accompli,

    Alors, nous vous disons : MERCI !

     

    02/2016

    A toute la fabuleuse équipe du Cabinet d'orthodontie ZANA de Nice

    Madame et Monsieur Zana, Anne-Sophie, Séverine et Anna qui ont rendu à mon fils le plus beau des sourires.

     

     

     

     

  • Imprimer

    DERNIERE DANSE

    Une dernière danse,

    Sans les souffrances,

    Une délivrance,

    Puis ton absence,

     

    Parti trop tôt,

    Au fil des maux,

    La douleur faisait écho,

    Dans tes nuits de chaos,

     

    Restent les souvenirs,

    Tes grimaces et tes rires,

    Tes blagues et tes soupirs,

    Ton chat qui s'étire,

     

    Au revoir mon ami,

    Tu n'auras pas vieilli,

    Dans nos coeurs meurtris,

    On se souvient et on sourit...

     

    A Jean-Marie

    13.01.2014

     

     

  • Imprimer

    BONNE ANNEE

    Chaque début d'année,

    Vient le temps des souhaits,

    On reçoit de jolis mots,

    Des cartes, des photos,

     

    On espère le meilleur,

    On attend du bonheur,

    On écrit aux amis,

    A l'an neuf, tout sourit !

     

    Et puis viendront les nouvelles,

    Maussades ou belles,

    Le temps ne s'arrêtera pas,

    Ni les joies, ni les tracas,

     

    C'est ainsi que la vie coule,

    Que le temps file comme la houle,

    Incessants remous tourbillonnants,

    Ainsi défilent la vie et le temps,

     

    Ami, cueille ton bonheur au quotidien,

    C'est l'enfant qui sourit, un geste de la main,

    Un levé de soleil un matin d'hiver,

    La montagne blanchie, couverte de lumières,

     

    Bonne année, bonne santé,

    Que l'an nouveau vienne nous apporter,

    Son lot de joies et d'espoir,

    Chantons, dansons jusqu'au soir !

     

    6.01.2014

  • Imprimer

    LA 107

    Avec ma 107,

    Je me l'a pète,

    Mieux qu'une mobylette,

    Elle en jette.

     

    Au volant de ma 107,

    J'assure comme une bête,

    Je la trouve chouette,

    Et roule Pépette !

     

    Pour moi c'est la fête,

    Elle est neuve, ma 107,

    J'vais la garder à perpète,

    Car je l'aime ma 107 !

     

     

    11.2006 - A mon criket

  • Imprimer

    LE TOURNANT

    Grand tournant ou simple virage,

    A l'avenir, sauras-tu être plus sage,

    Prendre le temps, te poser parfois,

    Penser un peu moins aux autres et un peu plus à toi.

     

    Peu importe le chemin que tu voudras bien prendre,

    Le bien que tu fais autour de toi, c'est du bonheur à revendre,

    Après la pluie vient toujours le beau temps,

    tu n'es jamais vraiment fâchée longtemps.

     

    Voilà pourquoi l'on t'aime,

    Belle maman, à l'aube de ta quarantaine,

    Amie des bons jours et aussi des mauvais,

    Tu as souvent le temps pour un coeur à consoler.

     

    Ne change rien, moi je n'oublierai pas,

    Que si j'ai grandi, c'est un peu grâce à toi,

    Fais que cette année soit grande et belle,

    Libère-toi, et laisse enfin pousser tes ailes.

     

    01.2004

     

  • Imprimer

    SALUT MARIE

    Une page se tourne, le passé est passé,

    Oublie les grincheux, garde un peu notre amitié,

    tu vas changer de rythme, vivre des jours heureux,

    Ta santé est ton bien le plus précieux.

     

    On a pensé à toi, même avec la distance,

    On ne pouvait pas te laisser partir en vacances,

    Sans que tu ne nous portes dans tes bagages,

    Vers de lointains paysages.

     

    On te salue Marie, pleine de grâce,

    Et même si tu ne te sentais plus à ta place,

    On gardera la tienne dans nos coeurs,

    On ne te souhaite que du bonheur !

     

    01.2007 - A Anne-Marie L. pour son départ

     

  • Imprimer

    PATOUNE

    Entre sourire et larme,

    Ne dépose pas les armes,

    Tel était ton destin,

    Poursuis ton chemin.

     

    tu es restée fidèle à toi-même,

    C'est pour cela que je t'aime,

    Ne change rien, ne pleure pas,

    Ce n'est qu'un au-revoir, on se reverra.

     

    Tu sais que tu seras toujours dans mon coeur,

    J'espère que le tien connaîtra le bonheur,

    Puisse tu rebondir haut et loin,

    Sans serrer trop les dents, ni les poings.

     

    Non tu n'es pas seule,

    Je te tendrai la main si tu te casses la gueule,

    Positive, va de l'avant,

    Tu voulais l'aventure... alors, c'est maintenant !

     

    Fonce, vas-y, montre leur que tu es forte,

    Quelques larmes tu peux lâcher mais une fois passée la porte,

    Dis-toi que c'est un nouveau départ,

    Que les bonnes choses n'arrivent pas par hasard.

     

    Ta santé est précieuse, ménage toi un peu,

    fais des pauses, seule et à deux,

    C'est ta vie, n'en déplaise aux autres,

    Buvons à l'amitié, à la nôtre !

     

    Non, je n'oublierai pas tes conseils,

    J'essaierai de laisser ma sensibilité en veille,

    Contrôler mieux mes émotions, j'ai du boulot,

    Il ne m'auront pas ces machos !

     

    Merci pour ce que tu m'as apporté sur le plan professionnel,

    Tu m'a fait grandir, il m'a pousé des ailes,

    Je reste néanmoins toujours un peu poète,

    Les larmes au bord des yeux, des rêves pleins la tête.

     

    Au revoir mon amie, celle des jours maussades,

    Et des jours heureux, partageant notre salade,

    Va, cours, vole le coeur léger,

    Puisse ton amoureux longtemps te protéger.

     

    09.2006 - A Patricia E. pour son départ